Description de la région

Notre village se situe en Hesbaye, au bord de la frontière linguistique et de la Basse-Meuse.

Les campagnes sont principalement composées de champs où l'on cultive betterave, maïs, céréale, pomme de terre...

La proximité de la vallée du Geer, nous offre la possibilité d'effectuer de belles randonnées, dans une région assez vallonnée. 

Juprelle - Entités :

Depuis le 1er janvier 1977, date de la fusion des communes, notre entité se compose de 9 villages, à savoir:

  • Fexhe-Slins,
  • Juprelle,
  • Lantin,
  • Liers,
  • Paifve,
  • Slins
  • Villers-Saint-Siméon,
  • Voroux-lez-Liers,
  • Wihogne.

Un peu d'histoire :

Le nom de l'actuel village viendrait de celui d'un de ces seigneurs " Wisch ", qui aurait autorisé les habitants à rebâtir leurs maisons démolies suite à une désobéissance envers le précédent seigneur. Selon d'autres sources, l'origine serait " wis-umnjo ", dérivé du thème de l'ancien haut-allemand " wisa " (prairie). Notre Wihogne hesbignon est attesté depuis le 13e siècle (la plus ancienne notion écrite date connue date de 1244).

Fin du 18e siècle, Wihogne dépend de la cour de justice de Vreren et sous l'occupation française, l'ancienne commune fait partie du 1er arrondissement du département de l'Ourthe. En 1865, c'est à Wihogne qu'est construite une des premières écoles des villages tout proches. Jusqu'alors isolé de tout grand centre, Wihogne est enfin relié à Liège par un vicinal dont le premier voyage du dépôt à la " jambe de bois " a lieu le 17 août 1900. Ce tram fonctionne à la vapeur et suit le tracé de l'actuelle chaussée de Tongres.

Le vendredi 10 mai 1940, Wihogne est bombardé et le dimanche suivant, les Allemands font leur entrée dans le village. En 1944, le 8 septembre, c'est la libération avec l'arrivée des troupes américaines ... 

 

 

 

×